Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'antre de Jericho

L'antre de Jericho

Un blog centré sur le cinéma et parfois les jeux vidéo ainsi que la littérature


Mission: Impossible - Protocole fantôme

Publié par Jericho sur 20 Août 2014, 06:38am

Catégories : #Action, #Espionnage, #Voyage, #Bombe

Mission: Impossible - Protocole fantôme

Il n'est pas facile de succéder à Brian De Palma (un génie du suspens), John Woo (un génie de l'action) et J.J Abrams (un génie du tempo). Et pourtant, le cinéaste Brad Bird livre un excellent épisode pour cette franchise, et il m'a agréablement surpris sur quelques points.
De prime abord, Mission: Impossible dans mon esprit, c'est devenu au fil des épisodes, une saga versant, sans vergogne, dans la surenchère au niveau de ses scènes d'actions et des morceaux de bravoure, notamment avec le protagoniste principal Ethan Hunt, qui non content de vampiriser son équipe, ressemblait de plus en plus à un héros indestructible et infatigable. Ce n'était pas pour me déplaire comme parti pris (après tout, je trouvais ça divertissant), mais cette fois-ci il y a du changement, ce quatrième opus se révèle être un blockbuster ultra rythmé et fun à suivre, cependant il n'y a pas de séquences spectaculaires à proprement parler. A quelques exceptions près, je n'avais pas cette vive impression de voir des agents commettant des tâches réellement impossibles. C'était les situations inattendues et le manque de fiabilité des gadgets, qui rendaient les choses impossibles.

Pour appuyer ce sentiment "anti-spectaculaire", la réalisation de Brad Bird est dans cet état d'esprit. Effectivement, pour son premier gros long métrage tourné en prises de vues réelles, le cinéaste ne laisse que peu de place à la virtuosité ostentatoire, au plans impressionnants, etc... Il se contente de livrer un boulot très efficace et non dénué d'excellentes idées de mise en scène. Sans compter que, comme il a été mentionné à plusieurs reprises dans les critiques de certains spectateurs: le montage est astucieux et pertinent. Il y a une pelletées de séquences jouissives, comme l'introduction dans la prison, l'infiltration au Kremlin, à Dubaï (l'escalade de la tour et la course poursuite en pleine tempête de sable), sans oublier le final en Inde.
En outre il y a de l'humour, qui ne fait pas toujours mouche certes, mais cet élément permet d'apporter pas mal de légèretés et du recul à l'ensemble. Puis il ne faut pas oublier de mentionner que le père Tom Cruise en prend plein la tronche: je ne comptais plus les mauvaises réceptions suite à ces cascades. Je ne sais pas si c'était pour accentuer l'aspect "réaliste" de l'entreprise ou alors si c'est pour insister sur la vulnérabilité du personnage, qu'il commençait à être trop vieux pour ces conneries.

Dans les choses qui fâche, on peut regretter un bad guy convenu, même si effectivement, son traitement parait logique: il s'inscrit dans le parti pris du film. Ca reste un peu gênant tout de même, vu qu'il ressemble davantage à un sous-fifre qu'à une réelle menace. Mais aussi un épilogue malvenu avec l'apparition, pas forcément utile, d'un personnage clé des précédents Mission: Impossible.

Cela dit, vivement le cinquième opus avec un autre cinéaste qui s'approprie l'univers. Ca tombe bien, on sait depuis quelques mois que c'est l'excellent Christopher McQuarrie qui va s'en occuper. J'ai vraiment hâte de voir quelle orientation va prendre cette saga, sous la houlette d'un cinéaste aussi prometteur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents